L’allaitement exclusif au sein est recommandé par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) jusqu’à l’âge de 6 mois. Il peut être poursuivi au-delà à condition d’être complété par une diversification alimentaire.

Les bénéfices de l’allaitement sont nombreux aussi bien pour la mère que pour le nourrisson. Notre fiche conseils vous expose ces bienfaits.

Une alimentation idéale pour l’enfant

L’allaitement procure une alimentation adaptée à l’enfant : la composition du lait maternel évolue au cours de la tétée et au fur et à mesure que l’enfant grandit. Le lait maternel participe ainsi à la maturation du cerveau de l’enfant et à son développement.

Grâce à sa richesse en anticorps, le lait maternel combat les microbes en offrant une immunité passive à l’enfant puis en stimulant son propre système immunitaire. Le lait réduit ainsi le risque de mortalité infantile causée par les maladies courantes de l’enfance (diarrhées, pneumonies…) et accélère la guérison en cas de maladie.
Les bébés allaités sont également mieux protégés contre les maladies chroniques (obésité, diabète, leucémie…), les infections (gastro-entérites, otites, rhumes…) et les allergies.

Une méthode pratique et saine pour la mère

L’allaitement est une méthode à la fois économique, écologique et pratique. Il nécessite seulement une période d’adaptation et d’apprentissage pour la mère et l’enfant. Contrairement aux biberons, le lait maternel ne nécessite ni préparation ni stérilisation. Il est disponible sans délai, à n’importe quelle heure et toujours à température idéale.L’allaitement est également bénéfique pour la santé de la mère. En effet, il la protège du cancer du sein lorsque la durée cumulée de l’allaitement dépasse un an. Il réduit également le risque d’ostéoporose et de diabète de type 2.

Allaiter permet aussi d’accélérer les contractions de l’utérus et ainsi de lui faire retrouver plus rapidement sa taille, sa forme et sa tonicité. Les femmes allaitantes maigrissent également plus vite dans les 6 mois qui suivent l’accouchement que les mères qui n’allaitent pas.

L’allaitement permet également la création de liens affectifs entre une mère et son enfant. Il installe la femme dans son rôle de mère, rassure et met en confiance le bébé. Le corps à corps de l’allaitement provoque une sécrétion d’endorphine qui procure une sensation de bien-être et de détente pour les deux personnes.

Partager

Partager cette page avec vos amis