L’asthme est une maladie chronique courante pouvant altérer la qualité de vie des patients. Pour limiter l’impact de la maladie et prévenir l’apparition d’une crise d’asthme, des précautions doivent être prises.

Éviter les facteurs déclenchants

L’asthme est une inflammation chronique caractérisée par une hyper-réactivité des bronches à certains allergènes ou stimulis. La prévention de l’asthme consiste essentiellement à éviter d’entrer en contact avec les nombreux facteurs responsables de l’apparition des symptômes.

Parmi ces facteurs, on compte :

  • les allergènes (acariens, poils d’animaux domestiques, moisissures, pollens, allergènes alimentaires, etc.),
  • les polluants (pollution automobile, polluants domestiques ou industriels, produits irritants),
  • les infections respiratoires telles que la sinusite, le rhume, la bronchite, la grippe,
  • les facteurs irritants (fumée de cigarette, médicaments, reflux gastro-oesophagien),
  • les facteurs psychologiques (stress, émotions fortes) et hormonaux (règles),
  • les changements climatiques (air froid, brouillard, vent).

Utiliser régulièrement un débitmètre de pointe

Le débitmètre de pointe (Peak Flow) est utilisé pour mesurer le débit expiratoire de pointe (DEP), c’est-à-dire la capacité respiratoire du patient. Il permet à l’asthmatique de prévenir une crise d’asthme et de vérifier l’efficacité de son traitement.

Pour mesurer votre débit expiratoire de pointe, suivez les instructions suivantes :

  1. Placez-vous en position assise ou debout, le buste droit,
  2. Ramenez le curseur du débitmètre de pointe à zéro,
  3. Tenez le débitmètre sans gêner la course du curseur ni les sorties d’air avec vos doigts,
  4. Inspirez profondément bouche ouverte pour emmagasiner le maximum d’air dans vos poumons, en gardant l’appareil à distance de votre bouche,
  5. Mettez l’embout dans votre bouche et serrez vos lèvres pour éviter toute fuite,
  6. Soufflez aussi fort et aussi vite que possible (attention à ne pas souffler comme dans une sarbacane : les joues gonflées, la langue dans l’embout buccal),
  7. Répétez l’opération 2 fois pour obtenir 3 mesures,
  8. Notez le meilleur chiffre sur la courbe.

La valeur du DEP varie en fonction du sexe, de l’âge et de la taille du patient. Pour les hommes, il se situe idéalement entre 500 à 650 l/mn ; pour les femmes, entre 400 et 550 l/mn.

Le débitmètre permet également de suivre l’évolution de la maladie et de prévenir les complications grâce à la formule suivante :

Évolution = 100 x DEP mesure / DEP référence

Si l’évolution se situe entre 80 et 100% de la valeur de référence, l’asthme est contrôlé.
Lorsque l’évolution est située entre 50 et 80%, un avis médical est nécessaire pour adapter le traitement.
Au dessous de 50%, le patient asthmatique doit immédiatement contacter les urgences.

Reconnaître les symptômes d’alerte pour mieux anticiper

Comme pour toutes les maladies chroniques, le médecin doit apprendre au patient à connaître sa maladie et à en reconnaître les signes cliniques : c’est l’éducation thérapeutique. Reconnaître les signes annonciateurs de la crise d’asthme permet au patient de soulager rapidement les symptômes et de prévenir d’éventuelles complications. Dès les premiers signes, il doit utiliser son traitement de crise (bronchodilatateur), qu’il doit toujours avoir à portée de main. Pour en savoir plus sur le traitement de l’asthme, n’hésitez pas à consulter notre fiche conseils.

Contactez les urgences en cas :

  • d’essoufflement sévère,
  • de difficultés importantes à parler, à tousser,
  • d’accélération du rythme respiratoire,
  • d’augmentation de la gêne respiratoire en position allongée,
  • d’agitation plus importante voire dedélire,
  • d’apparition de sueurs, d’une coloration violette de la peau,
  • de diminution de moitié de la valeur habituelle du DEP.

Éviter les facteurs favorisant l’apparition d’une crise, suivre l’évolution de la maladie grâce au débitmètre de pointe, reconnaître les signes d’alerte et avoir son traitement de crise à portée de main sont des précautions essentielles pour prévenir la survenue d’une crise d’asthme. Associées à une bonne observance du traitement, elles permettent au patient de mener une vie normale.

Partager

Partager cette page avec vos amis