VIH, herpès génital, hépatite B, syphilis… Les infections sexuellement transmissibles (IST) sont nombreuses. Si certaines se soignent rapidement grâce aux antibiotiques, d’autres ne peuvent être totalement guéries. La Pharmacie des Fontaines vous conseille pour prévenir ces infections.

 

Une IST c’est quoi ?

Anciennement appelées maladies sexuellement transmissibles (MST), les Infections Sexuellement Transmissibles sont causées par des bactéries (Treponema pallidumNeisseria gonorrhoeae), des virus (HIV, HPV, HSV), des parasites (Trichomonas vaginalis).

Elles se transmettent principalement lors de relations sexuelles non protégées (vaginales, anales ou oro-génitales) avec un ou plusieurs partenaires infectés. Certaines peuvent également être transmises par voie sanguine ou de la mère à l’enfant au cours de la grossesse.

Les IST touchent principalement les jeunes. En effet, ils ne se protègent pas toujours correctement, changent plus souvent de partenaire et ont rarement recours au dépistage. A cela s’ajoute la fragilité du col de l’utérus chez les jeunes filles.

Les infections sexuellement transmissibles sont parfois asymptomatiques. C’est pourquoi un dépistage précoce (Autotest VIH) est indispensable pour éviter toute complication. En cas de symptômes (brûlure, rougeurs, démangeaisons), pas d’automédication ! Contactez rapidement votre médecin. La plupart des IST se soignent facilement. Toutefois, elles fragilisent les muqueuses génitales et augmentent fortement le risque d’être contaminé par le VIH.

Comment prévenir les IST ?

Le meilleur moyen de se protéger d’une IST est d’utiliser un préservatif à chaque rapport sexuel.

Le dépistage permet de détecter au plus tôt l’infection pour éviter toute complication. Il doit être effectué régulièrement en cas de partenaires multiples et à chaque fois que l’arrêt du préservatif est envisagé avec un nouveau partenaire régulier. Le test est également recommandé s’il y a eu prise de risques (rapport sexuel non protégé, préservatif défaillant) ou si une grossesse est envisagée.

Le dépistage s’effectue sous forme de prise de sang, de prélèvement local (frottis vaginal pour la femme, prélèvement urétral pour l’homme) ou de prélèvement urinaire. Il peut être réalisé chez un médecin, dans un centre de dépistage ou dans un centre de planning familial.

Pour prévenir certaines infections pensez également à la vaccination. Le vaccin contre l’hépatite B est conseillé dès les premiers mois de vie de l’enfant (3 injections : 2 mois, 4 mois et 11 mois) mais peut être réalisé jusqu’à l’âge de 15 ans (2 injections à 6 mois d’intervalle). Le vaccin contre le papillomavirus (HPV) est recommandé chez les jeunes filles avant leur première relation sexuelle (entre 11 et 14 ans). Il permet de réduire les risques de cancer du col de l’utérus.

Que faire en cas de contamination ?

En cas de dépistage positif, il est important de suivre un traitement adapté, et ce jusqu’à la fin de la prescription. Il faut également prévenir le ou les partenaires pour qu’ils puissent se faire dépister et si besoin, entamer un traitement.

Partager

Partager cette page avec vos amis