Autrefois comparé à un instrument de torture, l’épilateur électrique a aujourd’hui bien changé. Muni de différentes options, l’appareil offre une épilation moins douloureuse et permet l’arrachage des poils les plus courts.

Comment utiliser l’épilateur électrique ?

L’épilateur électrique arrache les poils à la racine sans s’attaquer au bulbe pileux. Il est muni de pinces à épiler miniatures et d’une tête micro-contact qui pivote pour suivre les courbes du corps. Idéal pour les jambes, il est doté d’un accessoire spécial pour épiler les zones sensibles (aisselles, maillot). En aucun cas, il ne doit être utilisé sur le visage.

Pour une épilation efficace, l’épilateur doit être utilisé sur une peau propre et sèche dont les poils ne dépassent pas 10 millimètres. L’idéal est de prendre une douche chaude avant l’épilation pour ouvrir les pores et ainsi faciliter l’accès aux poils.

Avant toute utilisation, l’épilateur électrique doit être désinfecté à l’aide d’un coton imbibé d’alcool à 70°C.

L’épilation s’effectue dans le sens inverse de la pousse du poil pour éviter l’apparition de poils incarnés. L’appareil doit être tenu perpendiculairement à la peau pendant toute la durée de l’opération. La main restée libre tend la zone à épiler pour que l’épilateur atteigne le plus de poils possible.

Avec l’épilateur, les poils repoussent plus fins et ne réapparaissent pas avant 2 ou 3 semaines.

L’épilation électrique laisse généralement des rougeurs sur la peau. Mieux vaut donc s’épiler le soir pour qu’elles puissent disparaître pendant la nuit. L’application d’une crème hydratante après-épilation (sans alcool) permet également de les atténuer.

Quelles options pour l’épilateur électrique ?

Les épilateurs électriques ont l’avantage d’épiler les poils les plus courts. Pour maximiser leur efficacité, un système de réglage de vitesse est présent sur certains modèles : la vitesse maximale permet d’éliminer les poils épais, la vitesse minimale, de retirer les poils fins.

L’utilisation de l’épilateur électrique est relativement douloureuse. Pour réduire cet inconfort, plusieurs systèmes anti-douleurs ont été mis en place par les constructeurs.

L’option massage consiste à poser des billes qui détendent la peau avant le passage des pinces. Une seconde intègre un souffle d’air continu qui calme la douleur tout au long de l’épilation. Une troisième option permet une épilation sous l’eau, dont le pouvoir apaisant détend la peau et dilate les pores. Enfin, une dernière solution consiste à fixer une cartouche, préalablement laissée au réfrigérateur, à l’épilateur électrique pour anesthésier la peau.

D’autres fonctions ont été mis en place pour rendre l’appareil électrique plus pratique. L’accessoire zones sensibles réduit le nombre de pinces visibles et permet une épilation précise des aisselles et du maillot. Certains épilateurs sont également munis d’un éclairage intégré pour ne rater aucun poil.

En affaiblissant les poils, l’épilateur électrique favorise leur pousse sous la peau. Pour l’éviter, rien de mieux qu’un gommage. Certains appareils sont aujourd’hui dotés d’une tête exfoliante qui prépare la peau à l’épilation et favorise une repousse nette.

Il existe également des épilateurs multifonctions, accompagnés d’une tête de rasage et/ou d’un accessoire tondeuse bikini.

Avec ou sans fil électrique, les épilateurs électriques peuvent être utilisés partout, à n’importe quel moment. Certains épilateurs sont même dotés d’une batterie rechargeable supérieure à 30 minutes, idéale pour les voyageurs ou les vacanciers.

Partager

Partager cette page avec vos amis