La vitamine C, ou acide ascorbique, est une vitamine hydrosoluble. Ne pouvant être stockée dans l’organisme, elle doit être apportée régulièrement par l’alimentation. Connue pour son action « anti-fatigue », la vitamine C dispose de nombreuses autres vertus.

La carence en vitamine C entraîne le scorbut (maladie caractérisée par des saignements de gencives, une sécheresse oculaire, une anémie), la fatigue et favorise l’apparition d’infections.

Vitamine C : faire le plein en mangeant

 

N’étant pas capable de synthétiser la vitamine C, l’Homme doit couvrir ses besoins grâce à l’alimentation. La vitamine C est présente dans une grande variété de fruits (goyave, kiwi, orange, pamplemousse) et de légumes (brocoli, chou de Bruxelles, poivron) frais. Les fruits de l’acérola et de l’églantier possèdent la teneur la plus élevée. Une alimentation variée et équilibrée comprenant 5 portions de fruits et légumes par jour suffirait à couvrir les besoins en vitamine C.

Toutefois, la vitamine C est très fragile : elle est sensible à l’air (oxydation) et à la chaleur. Afin de préserver la teneur en vitamine C des aliments, il est important de les consommer frais, de limiter leur « trempage » et de privilégier une consommation crue ou une cuisson à la vapeur.

Vitamine C : quel rôle au sein de l’organisme ?

De nombreuses fonctions sont attribuées à la vitamine C au sein de l’organisme.

Vitamine C et collagène. La vitamine C participe à la formation du collagène, indispensable à la formation du tissu conjonctif de la peau, des ligaments et des os. Elle favorise également le processus de cicatrisation.

Vitamine C et fer. La vitamine C facilite l’absorption et le stockage du fer. Elle contribue à la formation des globules rouges et diminue ainsi le risque d’anémie.

Vitamine C et oxydation. La vitamine C possède un fort pouvoir antioxydant. Elle neutralise les radicaux libres et ralentit ainsi le vieillissement de l’organisme.

Rôles supposés de la vitamine C. La vitamine C permettrait de lutter contre la fatigue, de stimuler les défenses immunitaires, mais également de prévenir les maladies cardiovasculaires, les cancers du tube digestif et la cataracte.

Intérêt et indications de la supplémentation

Les apports nutritionnels conseillés de vitamine C sont de 100 à 120 mg/jour. La supplémentation est nécessaire lorsque certaines pathologies ou certains modes de vie augmentent les besoins en vitamine C, comme c’est le cas pour :

  • les femmes enceintes et allaitantes,
  • les fumeurs,
  • les sportifs de haut niveau,
  • les personnes âgées,
  • les personnes souffrant de maladies respiratoires et vasculaires,
  • les diabétiques,
  • les personnes stressées et surmenées.

Si votre médecin a diagnostiqué une carence en vitamine C, nous vous conseillons nos compléments alimentaires à base d’acérola.

ATTENTION ! La supplémentation en vitamine C est toutefois déconseillée en cas de calculs urinaires ou de maladies caractérisées par une accumulation du fer (hémochromatosedrépanocytosethalassémie…).

Partager

Partager cette page avec vos amis