La vitamine D, aussi appelée calciférol, est une vitamine liposoluble. Principalement synthétisée par l’organisme lors de l’exposition au soleil, elle est également apportée en quantité plus faible par l’alimentation.

Une carence en vitamine D peut entraîner des maladies telles que le rachitisme chez l’enfant ou l’ostéomalacie chez l’adulte, augmentant ainsi le risque d’ostéoporose et de fractures.

Pour mieux comprendre l’intérêt de cette vitamine, suivez le guide.

Quelles sont les sources de vitamine D ?

90% de la vitamine D est synthétisée au niveau de la peau sous l’action des les rayons du soleil. Généralement, 30 minutes d’exposition solaire par jour suffisent pour couvrir les besoins en vitamine D. Cependant, les apports varient en fonction du degré d’exposition au soleil, de la pigmentation de la peau, de l’âge et de la surface corporelle exposée.Les 10% restants sont apportés par l’alimentation :

  • la vitamine D3 ou cholécalciférol par des aliments d’origine animale (huile de foie de poisson, jaune d’œuf, lait de vache),
  • la vitamine D2 ou ergocalciférol par des aliments d’origine végétale (bananes, germes de blé).

Quels sont les rôles de la vitamine D ?

La vitamine D favorise l’absorption intestinale du calcium et du phosphore (minéraux indispensables à la minéralisation des os) et facilite la fixation du calcium sur les os. Elle est indispensable dans la prévention de l’ostéoporose. Elle améliore également la force musculaire, notamment chez les sujets âgés, diminuant ainsi le risque de chutes et de fractures.La vitamine D préviendrait également les risques d’accidents cardiovasculaires, la dépression, le diabète et certains cancers.

Déficience en vitamine D : populations à risque

Les risques de déficience en vitamine D sont particulièrement importants chez :
  • les personnes âgées, les adolescents, les femmes enceintes (7ème mois de grossesse),
  • les personnes à peau foncée,
  • les personne obèses, les sujets alcooliques,  les végétaliens,
  • les malades chroniques de l’intestin,
  • les personnes peu exposées à la lumière du jour (personnes souffrant de maladies de peau ; habitants des pays nordiques).

Supplémentation en vitamine D : intérêt et recommandations

Le taux de Vitamine D dans le sang doit être supérieur à 30 ng/ml. S’il est inférieur à cette valeur, une supplémentation est nécessaire.Attention ! Une prise excessive de vitamine D entraîne une accumulation dans l’organisme et augmente le risque de surdosage. Elle peut provoquer une hypercalcémie, des nausées, des céphalées, des troubles du rythme cardiaque, des troubles rénaux.

Partager

Partager cette page avec vos amis